Portail PROMES |
1309
home,page,page-id-1309,page-template,page-template-tpl-home,page-template-tpl-home-php,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,stagtools

PROMES ! Promesse d’un avenir, d’une vie meilleure !

Edito

Un long et enrichissant chemin a été parcouru par l’association PROMES, depuis sa création à ce jour. PROMES est né d’une amitié fidèle et d’une confiance qui unissaient le directeur exécutif de l’IECD et les membres fondateurs de l’association PROMES. L’idée d’appuyer les jeunes malgaches à fort potentiel intellectuel a germé et mûrit progressivement. Une étude préliminaire a été menée et le programme CERES a ainsi vu le jour en 2006, à Fianarantsoa. Les enfants de Nasandradratrony et d’Alakamisy-Ambohimaha ont été les premiers bénéficiaires de ce projet innovant qui répond à un réel besoin dans le pays Betsileo, qui est réputé pour son niveau intellectuel, mais qui figure parmi les régions les plus défavorisées de l’île rouge…

Lire la suite

Un long et enrichissant chemin a été parcouru par l’association PROMES, depuis sa création à ce jour. PROMES est né d’une amitié fidèle et d’une confiance qui unissaient le directeur exécutif de l’IECD et les membres fondateurs de l’association PROMES. L’idée d’appuyer les jeunes malgaches à fort potentiel intellectuel a germé et mûrit progressivement. Une étude préliminaire a été menée et le programme CERES a ainsi vu le jour en 2006, à Fianarantsoa. Les enfants de Nasandradratrony et d’Alakamisy-Ambohimaha ont été les premiers bénéficiaires de ce projet innovant qui répond à un réel besoin dans le pays Betsileo, qui est réputé pour son niveau intellectuel, mais qui figure parmi les régions les plus défavorisées de l’île rouge.

Je me souviendrai toujours, tout au commencement de cette noble aventure, quand j’ai posé la question aux enfants bénéficiaires, ils disaient, avec une affirmation qui mérite l’admiration : « je souhaiterais devenir docteur, sage-femme, prêtre, etc. » D’autres disaient, « je souhaiterais devenir un ingénieur, et pas n’importe lequel, un ingénieur hydraulicien ! » Un autre disait même qu’il souhaitait devenir président de la république. Ces rêves, ces aspirations émanent d’élèves qui vivent en brousse, parmi les plus reculés de la région de Fianarantsoa, qui font jusqu’à 2 heures de marche pour aller au collège chaque jour. Face à ces faits, vu le contexte et les conditions de vie de ces enfants, PROMES à travers le programme CERES se trouve de plus en plus conforté dans la mission qui lui est confiée : aider les enfants à fort potentiel intellectuel mais souffrant de conditions de vie défavorables à leur réussite scolaire, et les aider à devenir des hommes et des femmes responsables, engagés et épanouis dans leur vie future.

Au fur et à mesure que les promotions se succèdent, la question se posait sur la suite des études de ces élèves, après le BEPC, et ensuite, après le BAC. Ainsi est né le programme SESAME pour offrir un appui similaire, mais  après le baccalauréat et accessible aux bacheliers défavorisés et brillants de toutes les régions de Madagascar.

Sans le lien d’amitié, la confiance à la base, je pense que PROMES et IECD n’en seraient pas là. Cette confiance a été tissée également petit à petit entre les différents acteurs des programmes CERES et SESAME : confiance des parents, confiance des collèges et écoles partenaires, confiance de l’Etat à travers les différents ministères, les communes, etc. Confiance des autres organismes nationaux et internationaux envers le programme.

A travers cet édito, à la veille des  10 ans de PROMES, je remercie chacun et je rends grâce, au nom du Conseil d’Administration de l’association PROMES, pour cette confiance qui unit chacun de nous dans l’accomplissement des nobles missions des programmes CERES et SESAME au service de l’éducation des enfants à Madagascar.

Misaotra Tompoko ! Samia ho tahian’Andriamanitra !!

Lygie RAOELIARIMANANA

Présidente du Conseil d’Administration de PROMES

Fermer

Promotion Economique et Sociale

PROMES est une association à but non lucratif, créée en 2006.

L’association porte le programme CERES, crée en 2006, qui s’adresse à des jeunes ruraux de la région de Fianarantsoa de la 6ème à la terminale et le programme SESAME, crée en 2013 à Antananarivo. Celui-ci a une vocation nationale et accompagne des bacheliers défavorisés pendant leurs études jusqu’à l’insertion professionnelle.

L’association est régie par les ordonnances N°60-133 du 3 octobre 1960 et n°60-063 du 22 juillet 1960 sur les associations ainsi que par ses statuts.

Objet social

Partant du postulat que l’homme est au coeur du développement, l’association se propose de mettre en place des structures de formation scolaire, technique et professionnelle ou toute autre action permettant ou renforçant l’insertion sociale, professionnelle et économique des individus et de leur famille à Madagascar. Et d’une manière générale, toute activité qui concourt à cet objet social.


Un partenaire historique 

Depuis le début de sa mission, l’association malgache PROMES s’appuie sur le soutien technique et financier de l’association française IECD

Ces deux associations travaillent main dans la main au développement de l’Homme, par l’éducation et la formation.

Les membres du Conseil d’Administration

La gouvernance de PROMES est associative et en conformité avec le droit malgache.



Présidente du Conseil d’Administration de PROMES

Mariée à Antsa Ranjatoson, mère de 4 enfants

Après les études pour devenir Ingénieur Agronome, elle a travaillé dans différents domaines, entre autres, un programme de développement humain durable du PNUD à Madagascar.

Egalement membre du bureau international du MIAMSI (Mouvement International d’Apostolat des Milieux Sociaux Indépendants), vice-présidente en charge de l’Afrique et de l’Océan Indien de 2008 à 2012, puis, en charge de l’Océan Indien, une fois le relais africain créé en 2012.

Consciente que l’éducation constitue une des bases pour le réel développement de Madagascar, elle a œuvré et contribué à la création de l’Association PROMES et des programmes CERES, puis SESAME.

Secretaire général de l’association PROMES

Marié , père de 4 enfants

Après des études en Génie Mécanique et en Gestion de Production, il devient gérant d’une Société.

Engagé dans l’associatif, il est membre de l’Association Catholique Mariage Rencontre. ainsi que d’une association Sportive.

Trésorier de PROMES

43 ans, père de 2 enfants.

Agronome de formation

Fondateur et gérant d’un cabinet de consultance (AIDES) dans le développement rural et l’agribusiness.

Membre du conseil d’administratiuon de PROMES, il donne bénévolement de son temps pour oeuvrer dans l’éducation, 

qui est un pilier du développement de Madagascar.  

CERES et SESAME offrent pour les jeunes malgaches l’opportunité de se former, de s’éduquer pour s’épanouir dans leur future vie socio professionnelle, devenir des citoyens responsables, des leaders et agents de changement.

Après un master à la European Business School de Paris, une maîtrise en droit des affaires et une licence en philosophie,

Xavier Boutin débute sa carrière en 1978 dans le commerce international des céréales chez Louis Dreyfus.

En 1980, il décide de se consacrer à l’enseignement de la philosophie et à la formation des jeunes et prend, deux ans plus tard, la direction d’une association d’éducation populaire.

Soucieux d’être solidaire envers les populations en difficulté, Xavier Boutin co-fonde en 1988 l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) dont il est aujourd’hui le Directeur général.

En parallèle de ses activités à l’IECD, Xavier Boutin assure depuis juin 2013 la co-présidence de la Coordination Humanitaire et Développement (CHD). 

Il fait également parti du Conseil d’Administration de l’association malgache PROMES.

Les ressources financières

Les ressources financière de l’association PROMES sont de nature privée et mobilisées par l’association IECD.

Découvrez nos projets

Sesame

Programme sesame

Sesame

Programme ceres